Les Infections Urinaires Bactériennes chez les PVVIH : Une Étude Transversale au Service des Maladies Infectieuses du CHU Point G

D Doucouré, BS Kéita, MS Kéita, D Goita, M Traoré, I Konaté, M Samaké, M Dembélé, Y Doumbia, S Diarra, O Magassouba, D Sogoba, M Samaké, S Dao

Abstract


RÉSUMÉ
Introduction. Les infections urinaires sont fréquentes sur les terrains d’immunodépression. Le but de notre étude était de décrire les aspects épidémiologiques, cliniques et bactériologiques des infections urinaires d’origine bactériennes chez les PVVIH dans le service des maladies infectieuses du CHU de Point ‘‘G’’,  du 1er janvier 2014 au 31décembre 2016. Méthodes. Le diagnostic de l’infection urinaire a été retenu sur la base de la présence d’une leucocyturie supérieure ou égale à 10000 leucocytes/ml avec ou sans hématurie et/ou l’isolement d’une bactérie à l’uroculture.  Résultats. La prévalence des infections urinaires bactériennes a été de 4,30% (n=48). Les principaux signes cliniques ont été les brûlures mictionnelles (n=5), la pollakiurie (n=2) et la pyurie (n=1).  Escherichia coli a été trouvé dans 59,52% (n=25) des cas et  avaient une sensibilité de 90,09% (n=22) à l’imipénème, 88% (n=25) à la colistine, 69,23% (n=13) au céfotaxime. La résistance était supérieure à 65% pour les antibiotiques utilisés en routine comme la doxycycline 84,61% (n=13), association amoxicilline acide clavulanique 73,33% (n=15), la gentamicine 68,75% (n=16), la ciprofloxacine 66,66% (n=15) et le ceftriaxone 66,66% (n=15). Dans 100% des cas, nos souches étaient résistantes au triméthoprime. Conclusion. Devant cette augmentation croissante de germes multi résistants, l’antibiothérapie de première intention en matière d’infection urinaire mérite d’être redéfinie après une étude nationale sur l’écologie et la sensibilité bactérienne.
ABSTRACT
Objective. Urinary tract infections are common in immunosuppression sites. The purpose of this study was to describe the epidemiological, clinical and bacteriological aspects of bacterial urinary tract infections in people living with HIV in the CHU point G. Population and methods. This study took place from 1 January 2014 to 31 December 2016 in the infectious diseases department of CHU Point G. The diagnosis of urinary tract infection was based on the presence of leukocyturia greater than or equal to 10,000 leukocytes/ml with or without hematuria and/or the isolation of a bacterium from the uroculture. Results. The prevalence of bacterial urinary infections was 4.30% (n = 48). The main clinical signs were urinary burns (n = 5), pollakiuria (n = 2) and pyuria (n = 1). Escherichia coli was found in 59.52% (n = 25) of the cases and had a sensitivity of 90.09% (n = 22) to imipenem, 88% (n = 25) to colistin, 69.23 % (n = 13) to cefotaxime. However, the resistance exceeded 65% with antibiotics used routinely as doxycycline 84.61% (n = 13), amoxicillin combination clavulanic acid 73.33% (n = 15), gentamicin 68.75% (n = 16), ciprofloxacin 66.66% (n = 15) and ceftriaxone 66.66% (n = 15). In 100% of cases our strains were resistant to trimethoprim. Conclusion. In view of this growing increase of multi-resistant germ, first-line antibiotic therapy for urinary tract infection deserves to be redefined after a national study on ecology and bacterial sensitivity.

Keywords


VIH, Infection urinaire, Bactérienne, Antibiogramme, Mali, CHU Point G

Full Text:

PDF (Français)

References


- Tassouiket S. Sensibilité aux antibiotiques d’Escherichia coli isolés d’infections urinaires communautaires à l’institut pasteur de Casablanca [Thèse] Pharmacie ; Rabat. 2014 ; 142p.

- Mouwafaq S, Adarmouch L, Amine M, Moudouni S, Sarf I. Sondage urinaire et infection nosocomiale en urologie. Revue d'Épidémiologie et de Santé Publique. 2009, 57 :S43.

- Emonet S, Harbarth S, Delden C. Infection urinaire de l’adulte. Rev Med Suisse. 2011 ; 7 : 912-6.

- Moukrad N, Fouzia RF, Makoudi Y. Prévalence de la multirésistance bactérienne aux antibiotiques des infections urinaires dans la ville de Meknes (Maroc) et son évolution dans le temps. ScienceLib Editions Mersenne. 2012 ; 4(121105) :19p.

- Infections génito-urinaires. Médecine et Maladies Infectieuses. 2015 ; 45(Suppl6) :S64-S7.

- Dao S, Oumar AA, Dembele JP, Noutache JL, Fongoro S, Maiga I, et al. Profils clinique et bactériologique des infections urinaires associées au VIH/SIDA en milieu hospitalier de Bamako, Mali. Mali Médical. 2007 ; T XXII N° 1.p 1-4.

- Louise Savoye Rossignol. Epidémiologie des infections urinaires communautaires. Santé publique et épidémiologie. Université Pierre et Marie Curie - Paris VI, 2015.

- Blanc P. Infections bactériennes sévères non classant SIDA chez les personnes vivant avec le VIH : diagnostic microbiologique et profil de résistance aux antibiotiques. [Thèse]. Médecine : Université de Bordeaux ; 2015.116p.

- Benabdelkrim K, Bouazza AL. Contribution à l’étude de quelques bactéries responsables d’infection urinaire [Mémoire]. Biologie : Algérie ; 2017. 95p.

- Roland YBFA. Profil antibiotique des bactéries responsables d’infection urinaire communautaire [Thèse]. Pharmacie : Bamako ; 2006. 131p.

- Bruyère F, Vidoni M, Péan YD, Ruimy JA, Elfassi R. Analyse microbiologique de plus de 600 infections urinaires fébriles prises en charge dans un réseau de soin. Progrès en urologie.2013; 23 :890-8.

- Carole E. Les défis actuels de l’infection urinaire. Option/Bio. 2016; 27:547–8.

- Hailaji NSM, Salem OML, Ghaber SM. La sensibilité aux antibiotiques des bactéries uropathogènes dans la ville de Nouakchott (Mauritanie). Progrès en Urologie.2016 ; 26(6) :346-52.

- Bentroki AA, Gouri A, Yakhlef A, Touaref A, Gueroudj A, Bensouilah T. Résistance aux antibiotiques de souches isolées d’infections urinaires communautaires entre 2007 et 2011 à Guelma (Algérie). Ann Biol Clin 2012 ; 70 (6) : 666-8.

- Bertholom c. Épidémiologie des infections urinaires communautaires et nosocomiales. Option/ Bio. 2016 ; 27 :541-2

- Guy AK. Etude bactériologique des infections urinaires au centre Pasteur du Cameroun. Th. Doctorat : médecine : Institut Sous-Régional De Statistique Et D'economie Appliquee. 2008. pp. 50

- Lejeune B. Les infections urinaires nosocomiales de l’adulte. Médecine et Maladies Infectieuses.2003 ; 33(9) :431-7

- Bamba K. Étude des infections opportunistes survenues au cours du traitement ARV chez les PVVIH/SIDA a L'USAC du CSREF commune V du district de Bamako. [Thèse]. Bamako. 2010-2011.97p.

- François A, Brandstätter1 H, Bréchet AC, Huttner A. Infections urinaires. Hôpitaux Universitaires de Genève. 2013.12p. Disponible à l’URL : https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/documents/infos_soignants/infections_urinaires_arce.pdf (consulté le 06 mars 2019)

- Traore H. Les infections urinaires dans le service de néphrologie et d’hémodialyse de l’hôpital du point G [Thèse]. Bamako. 2005-2006. 105p.

- Berthélémy S. L’examen cytobactériologique des urines. Actualités Pharmaceutiques. 2016 ; 55(556) :57-9

- Infection urinaires de l’adulte. Ecn-2018-ue6-157-nb.pdf. Disponible à l’URL:http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/formation/ecn-pilly-2018/ecn-2018-ue6-157-nb.pdf. Consulté le 06 Mars 2019

- Sissoko TM. Infections urinaires à Bamako : aspects épidémiologiques, bactériologiques et cliniques [Thèse]. Pharmacie : Bamako ; 2006. 103 p.

- Lafaurie M, Lepeule R. Durée de traitement des infections urinaires. Journal des Anti-infectieux. 2013 ; 15(3) : 119-32.

- Abdelmalek R, Kilani B, Fakher K, Ammari L, Benaissa HT, Goubontini A et al. Infections urinaires hautes de l’adulte : à propos de 261 épisodes. La tunisie Medicale. 2010 ; 88 (09) : 629 - 33.

- Allali S, Bagueri M, Lakmichi M, Dahami Z, Moudouni M, Sarf I. Résistance aux fluoroquinolones en urologie : prévalence, évolution et alternatives thérapeutiques à propos des principaux germes uropathogènes retrouvés entre 2004 et 2014. purol. 2015.08.127.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

********************************************************************************************