Facteurs liés à la prescription des antibiotiques chez l'enfant de moins de 5 ans présentant les symptomes des infections respiratoires hautes à Yaounde

Aurélie Egoume Bakamana
Microbiologie, hématologie, parasitologie, immunologie et maladies infectieuses, Université de Yaounde 1
June, 2016
 

Abstract

Contexte : Le médicament est un outil essentiel dans un système de santé. Cependant on observe dans nos hôpitaux un usage irrationnel de ceux-ci. C‘est le cas des infections respiratoires hautes où on trouve un grand nombre d‘utilisation d‘antibiotique pour des infections le plus souvent d‘origine virale.

Problématique : L‘usage irrationnel des médicaments dans la prise en charge des infections respiratoires hautes augmente le cout du traitement, prédispose à la chimiorésistance et effets adverses médicamenteux. Il s‘agissait pour nous de répondre à la question de savoir quel est le taux d‘utilisation des différentes classes de médicaments en générale et les antibiotiques (ATB) en particulier dans la prise en charge des infections respiratoires hautes (IRH) dans la ville de Yaoundé ?
Objectifs : Notre objectif était d’étudier les prescriptions médicamenteuses en général et des ATB en particulier dans la prise en charge des infections respiratoires hautes chez les patients âgées de 0 à 5 ans, ressortir les facteurs associés à l’utilisation des ATB et évaluer les prescriptions qui respectent les recommandations de la National Institute for Clinical Excellence (NICE). Tout ceci pour contribuer à la promotion de l‘usage rationnel des médicaments.

Méthodologie : Il s’agit d’une étude transversale, descriptive et analytique. Elle concernait les patients âgés de 0 à 5 ans qui se présentaient dans les formations sanitaires et officines choisis dans notre étude pour des problèmes d’IRH. De lapériode de Mars à Avril 2016. Etaient inclus dans l’étude les patients ayant un support de consultation et de prescription signés par un prescripteur avec au terme de la consultation, un ou plusieurs symptômes ou diagnostic d'infection respiratoire haute ; les patients se présentant à l’officine pour un conseil avec des problèmes d’IRH. Les patients ayant en plus des IRH une autre pathologie et ceux n’ayant pas signé le consentement éclairé étaient exclus de l’étude.
Les prescriptions médicales reçues au sortie des consultations ; celles reçues dans les officines ainsi que toutes automédications concernant les IRH ont été analysés. Les données ont été analysées grâce au logiciel SPSS version 20.0.
Résultats : Un total de 120 personnes ont été étudié. Il s’agissait de 53% du sexe masculin et 46% du sexe féminin. L’âge des sujets variait entre 1 mois et 60 mois. La moyenne était de 21,9 ± 16,1 mois. 40% des patients ont été recruté dans les hôpitaux de district, 21,1% dans les centres de santé et 38, 3% dans les officines.
Les symptômes recensés étaient la fièvre à 71 ,7 %, les rhinorrhées à 58, 3% et la toux 36 ,7%. Les diagnostiques précisés par les prescripteurs étaient : les rhinopharyngites à 40,8%, les OMA à 26,7%, les angines à 18, 3% et un seul cas de sinusite.
Les classes de médicaments les plus retrouvées étaient : les antipyrétiques 82 ,5%, les antibiotiques, les désinfectants nasals 36,7% ; les antihistaminiques 14,2%.
Dans 45,2 % des cas dans notre étude, l’antibiotique prescrit est inadapté en termes de recommandation de NICE.
Parmi les prescripteurs, les pédiatres étaient ceux qui respectaient le plus les recommandations de NICE dans leur prescription (OR=1,6 ; IC à95% 0,6 –4,1 p= 0,4). Par contre, les prescriptions des infirmiers respectaient le moins les recommandations de NICE (OR=0,6 ; IC à95% 0,2 –1,6 p= 0,3).

Conclusion : Les prescriptions des antibiotiques dans la prise en charge des IRH chez l’enfant de 0 à 5 ans sont courantes dans la ville de Yaoundé. Il est donc nécessaire de mettre sur pied une politique adéquate sur l’usage plus rationnel des médicaments notamment des antibiotiques afin de prévenir l’émergence des résistances aux antimicrobiens.


********************************************************************************************