Approvisionnement des médicaments des hépatites B et C au CHUY

Romuald Roberto Ndzana (romualdndzana@gmail.com)
Medecine interne, Université de Yaoundé I
June, 2016
 

Abstract

INTRODUCTION ET OBJECTIFS
L’hépatite est une inflammation du foie, souvent causée par des virus dont les formes B et C sont les plus répandues. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), au Cameroun, la prévalence de l’hépatite B serait supérieure à 8% et celle de l’hépatite C serait de 13%. Malgré l’existence des traitements à base d’antiviraux et d’immunomodulateurs, l’accès aux médicaments des hépatites B et C est limité dans les pays pauvres. Afin de mieux cerner la problématique d’accès aux médicaments des hépatites B et C notre étude s’est orientée vers l’approvisionnement, dont le principal objectif est de permettre l’accessibilité physique, économique et géographique aux médicaments. L’objet de notre étude était de décrire et de contribuer à l’évaluation de l’approvisionnement en médicaments des hépatites B et C au Centre Hospitalier Universitaire de Yaoundé (CHUY). Pour cela nous avons étudié l’impact des décisions politiques sur l’approvisionnement en médicaments des hépatites B et C au Cameroun; les mécanismes et les procédures d’achat, de stockage et de distribution mise en place pour permettre la disponibilité des médicaments d’hépatites B et C au CHUY et identifier les forces et les faiblesses de l’approvisionnement des médicaments des hépatites B et C au CHUY.
METHODE
La réalisation de notre étude s’est faite en deux principales phases et ci-dessous présentées: La recherche documentaire; qui a consisté à l’exploitation de divers supports documentaires: les décisions ministérielles et des conventions relatives à l’accès au traitement des hépatites B et C au Cameroun, les documents sur l’homologation des médicaments des hépatites B et C; Les enquêtes et les observations menées à la Centrale Nationale d’Approvisionnement en Médicaments et consommables médicaux Essentiels (CENAME) et au CHUY.Les données ont été recueillies à l’aide:De fiches d’entretien adressées aux décideurs, au personnel de la CENAME et à celui du service de la pharmacie du CHUY ;Des outils de gestion des stocks disponibles auprès de la CENAME et du CHUY.
RESULTATS
Concernant les décisions politiques définissant l’accès aux médicaments des hépatites B et C au Cameroun, l’Etat à travers le MINSANTE a pris des dispositions tels que: la signature de 2 conventions avec les firmes pharmaceutiques Hoffmann-la Roche et Gilead sciences et la mise en place d’un programme de prise en charge de l’hépatite B évolutive non associée au VIH avec des ARV. Ces dispositions ont eut pour conséquences : la réduction du prix d’achat du PEG-INF à 53 000 FCFA soit 81 Euros (€), la gratuité du COPEGUS® dont le prix de vente officiel est de 1949 FCFA soit 2,975 € par comprimé, l’introduction de nouveaux traitements à base de Sofosbuvir (SOF) dans la PEC de l’hépatite C en 2016 et l’utilisation d’ARV génériques dans la PEC de l’hépatite virale B. Afin de dispenser les médicaments des hépatites B et C, le MINSANTE a désigné trois centres de traitement agréés (CTA) : le CHUY, l’Hôpital Général de Yaoundé (HGY) et l’Hôpital Général de Douala (HGD). Le fournisseur des CTA en médicaments des hépatites B et C est la Centrale Nationale d’Approvisionnement en Médicaments et consommables médicaux Essentiels (CENAME). Concernant les médicaments des hépatites B et C, la CENAME procède aux achats par des appels d’offres internationaux (AOI) et des achats gré à gré. Le transport est effectué par voie aérienne et durant la réception on note l’absence d’activité de contrôle qualité sur les lots de médicaments des hépatites B et C. le stockage est effectué selon des procédures strictes malgré l’absence de système de ventilation et de climatisation. Concernant la distribution, le délai de livraison des médicaments des hépatites B et C est de 7 jours. Au niveau du service de la pharmacie hospitalière du CHUY nous avons constaté le manque de personnel. En effet deux employés sont chargés des activités d’achat de gestion et de dispensation des médicaments des hépatites B et C. La gestion des médicaments des hépatites B et C est à flux tendu et le suivi des stocks est effectué manuellement avec des registres.
CONCLUSION
Notre étude a permis d’avoir une vision d’ensemble de l’approvisionnement en médicaments des hépatites B et C au CHUY. Nous avons pu constater que les dispositions prises par le MINSANTE grâce aux accords passés avec les laboratoires Hoffmann-La Roche et Gilead sciences sont favorables à un meilleur accès au traitement des hépatites B et C au Cameroun. Toutefois l’on observe des limites tels que: l’utilisation de médicaments non homologués, l’absence de contrôle qualité, un effectif du personnel insuffisant au CHUY, et une gestion des médicaments des hépatites B et C effectuée à flux tendu. Afin d’améliorer l’approvisionnement en médicaments des hépatites B et C au CHUY, il est important de renforcer les activités de contrôle qualité, de faciliter l’homologation de tous les médicaments des hépatites B et C, et de diversifier les sources de financement de ces médicaments.


********************************************************************************************