Satisfaction des patients amputés du membre inférieur porteurs de prothèses externes à Yaoundé

Muriel Thérèse NGO NYEMB
Chirurgie et spécialités, Université de Yaoundé I
June, 2017
 

Abstract

Contexte : La prothèse externe est un appareillage orthopédique externe destiné à remplacer un membre ou un segment de membre absent. Le contexte actuel est marqué par la recrudescence des accidents de la voie publique et les pathologies vasculaires comme principales causes d’amputation dans les pays en voie de développement. La prothèse externe constitue donc un moyen privilégié pour compenser les pertes d’une amputation. Il est alors important de connaitre le niveau de satisfaction des patients appareillés pour leur permettre d’avoir une meilleure qualité de vie dans leur nouvel état. La satisfaction d’un patient appareillé est l’opinion de celui-ci résultant de l’écart entre sa perception de la prothèse et ses attentes. Elle implique une expérience vécue par le patient et du fait de son caractère subjectif, elle nécessite d’être décomposée pour être mesurée de façon précise.
Objectif : Décrire le niveau de satisfaction des patients amputés du membre inférieur porteurs de prothèses externes à travers les satisfactions physique, psychologique et sociale à Yaoundé.
Méthodologie : Une étude transversale descriptive a été menée au Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées-Cardinal Paul Émile Léger et au Centre Jamot de Yaoundé du 7er novembre 2016 au 29 mars 2017 soit une durée de 5 mois. L’échantillonnage était consécutif et exhaustif. Étaient inclus tous les patients amputés du membre inférieur porteurs de prothèses externes âgés de plus de 5 ans. La collecte des données a été conduite à travers des interviews à l’aide d’une fiche technique inspirée du SAT-PRO réadapté en fonction de nos objectifs. L’analyse des données a été réalisée grâce aux logiciels Epi-info version 3.5.4. Les résultats ont été rapportés en moyenne, écart-type, minimum et maximum.
Résultats : Soixante-dix-sept (77) patients porteurs de prothèses, dont l’âge variait entre 7 et 87 ans ont été recrutés, soit une moyenne de 46,02 ans. Le sex ratio était de 2,85. La prévalence des patients porteurs de prothèses dans les 2 centres était de 39,44%. Les étiologies principales d’amputation étaient traumatiques représentées à 59,74%, ensuite vasculaires (33,76%) et les causes accessoires à 6,5%. L’amputation trans-tibiale était le siège le plus retrouvé (70,12%) ce qui favorisait un nombre élevé de prothèses tibiales (70,12%), suivi des prothèses fémorales (28,57%). En ce qui concerne la satisfaction physique, 70,10% des patients appareillés ont retrouvé leur autonomie et 51,90% déclaraient avoir retrouvé une bonne mobilité mais trouvaient le déplacement difficile avec la prothèse. Toutefois, 36,40% se plaignaient de plaies et 64,90% se plaignaient de douleurs du moignon secondaire à son port. 66,2% des patients appareillés disaient que leur prothèse est lourde, 55,9% la trouvaient inesthétique, et 79,2% la trouvaient chère. En ce qui concerne la satisfaction psychologique, la prothèse a permis à 87% des patients appareillés de mieux accepter le handicap avec leur prothèse. Cependant, 61% des patients avaient du mal à accepter leur prothèse en question du fait de son apparence inesthétique et pas très proche du membre réel. Le port de la prothèse a permis la réhabilitation familiale, amicale, de la majorité des patients appareillés en favorisant le retour aux activités quotidiennes. Tandis que, 59,4% des patients appareillés avaient admis avoir eu des problèmes dans leur vie de couple à cause du regard du conjoint(e). 92,30% des étudiants et élèves appareillés ont pu réintégrer leur école pour la plupart sans écart social. Cependant, 39,06% des patients appareillés travailleurs se sont retrouvés au chômage après l’amputation et ce malgré la prothèse. Les principaux motifs cités étaient le licenciement, la démission, et la prise de la retraite anticipée. De manière générale, 75,3% des patients appareillés se disaient satisfaits de leurs prothèses, et jusqu’à 24.7% des patients appareillés étaient insatisfaits. 15,59% ont finalement abandonné leur prothèse. Les causes principales d’abandon étaient les douleurs et plaies du moignon secondaires au port, et le poids lourd de la prothèse. Les satisfactions les plus élevées étaient retrouvées chez les patients âgés de moins de 39 ans, chez les femmes et chez les patients porteurs de prothèses en dessous du genou (prothèses tibiales et pieds prothétiques). 85.70% des patients appareillés ressentaient la présence du membre fantôme.
Conclusion : La satisfaction des patients amputés du membre inférieur vis-à-vis de leur prothèse n’était pas optimale en ce sens que des critères nécessitaient encore d’être améliorés à l’instar de l’apparence, du poids, des contraintes liées au déplacement, du prix, et de la qualité de la prothèse. Néanmoins, les patients appareillés étaient majoritairement satisfaits.


********************************************************************************************