Fluorose dentaire et qualité des eaux de boisson dans l'Extrême-Nord Cameroun

Daniel DANGMO LAYANG
Santé Publique, Université de Yaoundé I
June, 2017
 

Abstract

INTRODUCTION : La fluorose dentaire est une hypominéralisation de la dent due à une intoxication chronique au fluor lors de l’amélogenèse. Elle se manifeste cliniquement par une dyschromie, une symétrie des lésions et parfois des porosités. Les personnes présentant les formes sévères de la pathologie sont la plupart du temps sujettes d’atteintes psychologiques et carieuses. Les multiples sources de fluor provenant de l’environnement, de l’alimentation, des médicaments sont à l’origine des prévalences élevées de fluorose dentaire. Les facteurs tels que le climat, la susceptibilité individuelle, la durée d'exposition au fluor ont été incriminés dans la sévérité de la pathologie. De nombreuses études menées dans le monde traduisent l’implication des eaux de boissons dans la survenue des formes endémiques de la dysplasie. Plusieurs cas de fluorose dentaire peu documentés et de sources inconnues ont été déclarés dans la partie septentrionale du Cameroun en particulier dans la ceinture montagneuse des Monts Mandara d’où la nécessité d’élucider les facteurs associés.
OBJECTIFS : Déterminer la prévalence de la fluorose dentaire dans 30 localités de la ceinture montagneuse des Monts Mandara à l’Extrême-nord Cameroun., Quantifier les teneurs en fluorures des eaux de boissons dans 30 communautés de la ceinture montagneuse des Monts Mandara., Déterminer l’association entre la fluorose dentaire des Monts Mandara et la teneur en fluorures des eaux de boisson.
METHODOLOGIE : Il s’agissait d’une étude transversale menée dans 25 localités réparties dans 3 départements des Monts Mandara dans l’Extrême-nord Cameroun, durant une période de trois mois allant du 20 Décembre 2016 au 30 Mars 2017. Ont été inclues dans l’étude les personnes âgées d’au moins 12 ans, nées et vivant dans l’une des localités. Le diagnostic de la fluorose dentaire était basé sur l’index de classification de Dean de 1942. Des eaux de boisson ont été prélevées et analysées par chromatographie ionique afin de les corréler aux prévalences de fluorose dentaire enregistrées. Les analyses des données ont été rendues possibles par les logiciels CSPRO version 6.0, SPSS version 21.0, Excel 2010. Les cartographies réalisées à l’aide du logiciel Quantum GIS version 2.18.
RESULTATS : Des 362 participants examinés lors de l’étude, nous avons obtenus une prévalence de 82,3% de cas de fluorose dentaire avec 13% de cas sévères. La majorité des cas sévères enregistrés étaient concentrés dans l’arrondissement de Méri. L’on a retrouvé plus les formes de lésions fluorétiques modérées, et très légères. Les eaux de boissons analysées ont présentés des teneurs allant des doses faibles (0,26mg/l) aux doses toxiques (2,68mg/l). L’association entre la fluorose dentaire et la concentration des fluorures des eaux de boisson a montré un lien significatif au seuil de 5% (P=0,02).

CONCLUSION : La présente recherche confirme l’hypothèse selon laquelle la prévalence de fluorose dentaire est élevée dans les Monts Mandara. On observe des pourcentages exhaustifs de cas dans certaines localités de l’étude. La teneur des eaux de boisson en fluorures est supérieure au seuil thérapeutique optimal en fonction de la température des Mont Mandara. La corrélation entre la concentration de ces eaux de boisson et les prévalences indiquent que d’autres facteurs seraient liés à cette prévalence dans la zone d’étude.


********************************************************************************************