Substituts osseux, effet de leur utilisation dans le maintien du volume osseux post-extractionnel

Himelda Joly DIFFO
Chirurgie buccale, maxillo-faciale et parodontologie, Université de Yaoundé I
June, 2017
 

Abstract

Introduction : Les extractions dentaires sont de pratiques courantes au Cameroun. Le maintien du volume osseux, de l'épaisseur et de la hauteur des crêtes alvéolaires à la suite des extractions représente un défi quotidien pour les médecins bucco-dentaires. En effet, si elle n’est pas contrôlée, la résorption osseuse verticale et horizontale associée aux extractions dentaires peut occasionner des changements morphologiques réduisant la stabilité de la prothèse dentaire. La mise en place des substituts osseux dans les alvéoles après extraction dentaire serait une alternative de choix permettant de limiter cette résorption osseuse, améliorant ainsi la stabilité et le rendu esthétique de la prothèse dentaire.
Le but de ce travail était d’évaluer l’effet des substituts osseux dans le maintien du volume osseux crestal suite aux extractions dentaires.
Méthodologie : Nous avons conduit un essai clinique contrôlé en simple aveugle chez 26 patients présumés sains. Les patients ont été répartis en deux groupes de traitement. Chez le groupe intervention, la substitution osseuse se faisait immédiatement après les extractions et pour le groupe contrôle, l'extraction seule était effectuée. La durée de l'étude était de six mois avec comme critère de jugement primaire un maintien de la hauteur verticale des procès alvéolaires six mois après substitution. Les critères de jugement secondaires étaient la stabilité ou l’augmentation de la hauteur horizontale et de l'épaisseur crestale des procès au cours des six mois de suivi. Les hauteurs horizontales et verticales ont été mesurées à l’aide de la radiographie intrabuccale numérique tandis que nous avons mesuré l’épaisseur crestale à l’aide d’un pied à coulisse.
Résultats : Nous avons inclus 30 patients référés pour des extractions. L’échantillon comprenait 13 molaires, soit 50% de l’échantillon et la cause principale d’extraction était la parodontite apicale chronique. Nous avons retenu 26 patients, 18 hommes et 8 femmes, dont l'âge médian était de 33,5 ans. Les groupes étaient comparables pour les paramètres anthropométriques, parodontaux et les sites d'extraction.
Dans le groupe test, les médianes de l'épaisseur crestale, des hauteurs horizontales, verticales mésiales, distales et à la furcation étaient de 6,71mm, 11,64mm, -1,55mm, 0,02mm et -4,33mm respectivement le jour du traitement. Six mois après, l'épaisseur crestale et de la hauteur horizontale étaient restés constantes. Toutefois, la hauteur verticale à la furcation a augmenté de 2,06 mm sur la même période tandis que les hauteurs verticales mésiales et distales HvM ont été augmentées de 1,02 mm, HvD de 0,61 mm, soit un gain proximal de 0,81 mm (près d'un mm). Dans le groupe contrôle, la réduction de l'épaisseur et des hauteurs crestales étaient significatives au seuil d'erreur de 5%.
Conclusion : Dans notre population d’étude, l'utilisation du substitut osseux a eu un effet bénéfique et ostéogénique qui s'est traduit par un impact positif significativement élevé au seuil d’erreur de 5%. Les variables analysées étaient anatomo-cliniques (épaisseur crestale) et anatomo-radiologiques (HvM, HvD, et HvF) et l’effet ostéogénique du substitut était associé à une limitation concomitante de la résorption osseuse au sein du groupe test à contrario du groupe témoin.

Mots clés : substitution osseuse; extraction dentaire ; préservation de la crête alvéolaire (PCA).


********************************************************************************************