Mastication unilatérale et anomalies de l' appareil manducateur

Veralia Viviane NYAMSI (veranyamsi@yahoo.fr)
Chirurgie buccale, maxillo-faciale et parodontologie, Université de Yaoundé 1
June, 2017
 

Abstract

Introduction : Pour beaucoup d’activités humaines, les chercheurs s’accordent à dire qu’il y a une prévalence latérale c’est à dire une préférence à utiliser un coté du corps plus que de l’autre. La mastication n’est pas en reste et fera l’objet de notre étude.
L’objectif de ce travail était donc de décrire les aspects épidémiologiques de la mastication préférentielle unilatérale et ses impacts sur l’appareil manducateur dans les populations de la ville de Yaoundé.
Matériels et méthode : Il s’agissait d’une étude descriptive transversale, dans divers lieux de la ville de Yaoundé : service d’odontostomatologies de l’Hôpital Central de Yaoundé, Cabinet Dentaire de Djoungolo, lycée de Nkoldongo, marché de Vogd-ada.
L’étude concernait les personnes se trouvant en ces lieux et faisant partis de nos critères d’inclusion, entre la période de janvier 2017 et Mai 2017, chez qui l’état de masticateur unilatéral devait être posé par le biais de questionnaire, test de la fonction masticatoire et examen clinique.
Résultats : L’étude c’est porté sur 421 personnes dont 256 (60,8%) présentaient une mastication unilatérale préférentielle. De ces masticateurs unilatéraux, le sexe féminin représentait 160 (62,5%) et celui masculin 96 (37,5%). L’âge moyen était de 23 ans mais une grande prédominance de masticateurs unilatéraux a été retrouvé chez les 18-28 ans, et les élèves et étudiants (58,98%) ; suivi des travailleurs du secteur informel : 35(13,67%).
Sur le plan clinique, a été retrouvé chez les masticateurs unilatéraux : asymétries faciales (41,40%), déviations mandibulaires (42,18%), douleurs de l’appareil manducateur lors de sa cinématique (38,28%), bruits articulaires (35,54%), limitation à l’ouverture buccale (0,78%), Edentements non compensés (39,83%), pathologies carieuses (46,44%).
Conclusion et recommandations : La mastication unilatérale préférentielle est un dysfonctionnement fréquent de la fonction masticatoire normale. Elle est majoritairement présente chez les individus de sexe féminin, chez les personnes dont l’âge varie entre 18-28 ans et chez les élèves et étudiants. Des hypothèses associatives ont pu être posées entre côté de mastication habituel, pathologies carieuses, édentements non compensés et dysfonctionnement de l’appareil manducateur.

Mots clés : Mastication, appareil manducateur


********************************************************************************************