Déterminants de l'échec de la tocolyse dans la menace d'accouchement prématuré:étude cas-témoins dans deux hopitaux de la ville de Yaoundé

Minette Jacqueline PORRO ADJI (perleminette92@yahoo.fr)
Gynécologie-Obstétrique, Université de Yaoundé I
June, 2017
 

Abstract

Introduction
La tocolyse est l’utilisation des agents pharmacologiques dans le but de prolonger la gestation leur utilisation dans certains cas comme la menace d’accouchement prématuré a pour objectifs d’arrêter le travail. Mais quels sont les déterminants de son échec ? L’objectif de notre travail était d’identifier les déterminants de l’échec de la tocolyse.
Matériel et méthode
Il s’agissait d’une étude cas-témoins. Notre étude s’est déroulée sur une durée de 6 mois à l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé et à l’Hôpital Central de Yaoundé. Elle s’intéressait aux femmes avec menace d’accouchement prématuré sans rupture prématurée des membranes. L’échantillonnage était consécutif non probabiliste et exhaustif. Nous avons comparé un cas (patiente avec échec de tocolyse au bout de 48 heures) avec 3 témoins (patientes avec tocolyse réussie au bout de 48 heures). Les données recueillies ont été collectées sur une fiche technique, puis analysées par le logiciel Epi info 3 .5.4. Nous avons recherché l’association entre les variables et l’évènement d’intérêt à l’aide du khi carré et du test exact de Fisher avec un seuil de significativité p<0,05.
Résultats
Nous avons recruté 238 femmes avec menace d’accouchement prématuré sans rupture prématurée des membranes ayant bénéficié d’une tocolyse, parmi lesquels 62 avec échec de tocolyse (cas) et 186 avec tocolyse réussie (témoins). Les variables associées à l’échec de la tocolyse après analyse uni variée étaient: l’âge maternel supérieur ou égal à 30 ans (OR=2,75 ;IC=1,51-4,98; p<0,001), être sans emploi (OR=2,22 ; IC=1,09-4,43; p=0,020),l’activité sexuelle au cours de la grossesse (OR=2,61 ; IC=1,29-5,55; p<0,001), les grossesses gémellaires (OR= 2,42 ;IC=1,11-5,15; p=0,020), le nombre de consultations prénatales <4 (OR=1,84 ; IC=1-3,49; p=0,030), le prestataire des CPN :médecin généraliste (OR=2,3[1,21-4,29]; p=0,010), la sage-femme/infirmière (OR=4,22 ;IC=1,75-10,19; p<0,001), le VIH-SIDA (OR=7,8 ;IC=2,6-25,68; p<0,001), la prise d'alcool (OR=5,48 ; IC=2,41-12,5; p<0,001), la notion de référence (OR=2,91 ; IC=1,56-5,37; p<0,001), la référence d’un centre de santé privé (OR=3,13 ; IC=1,54-6,27 ; p<0,001), l’antécédent de menace d’accouchement prématuré (OR=6,54 ; IC=1,56-32,50; p=0,010) , le score de bishop supérieur ou égale à 7 à l’admission (OR=5,47 ; IC=2,63-11,32; p<0,001), la prise en charge avec des dérivés sanguins (OR=1,98 ; IC=1,03-3,77; p=0,030), la persistance de la température supérieur ou égale à 38°C (OR= 2,26 ;IC=1,07-4,677; p=0,020) après 48heures de tocolyse.
Après analyse multivariée, les facteurs prédictifs étaient : l’activité sexuelle au cours de la grossesse (OR ajusté=2,7658), le suivi prénatal par la sage-femme/infirmière (OR ajusté=8,9621) la température à 48heures de tocolyse supérieur ou égale à 38°C (OR ajusté= 3,8937), le score de bishop supérieur ou égale à 7 à l’admission (OR ajusté= 12,4973).
Conclusion
Les facteurs prédictifs de l’échec de la tocolyse étaient l’activité sexuelle au cours de la grossesse, le suivi prénatal par la sage-femme/infirmière, la persistance de la température supérieure ou égale à 38°C après 48heures de tocolyse, le score de bishop supérieur ou égale à 7 à l’admission.
Mots clés : Menace d’accouchement prématuré, tocolyse, facteurs prédictifs d’échec, Cameroun.


********************************************************************************************