Impact du nombre de consultations prénatales sur le devenir des grossesses: cas du District de Santé de Maroua II

Isaac GODWE KOWE (godsonisac7@gmail.com)
Gynécologie/obstétrique, Université de Yaoundé I
June, 2017
 

Abstract

Introduction : Les consultations prénatales (CPN) sont l’ensemble des conduites destinées à la femme enceinte. Elles visent à prévenir les complications de la grossesse et de diminuer la morbidité et la mortalité maternelle et périnatale. D’après l’organisation mondiale de la santé (OMS), l’augmentation de la fréquence des CPN dans le système de santé est associée à une probabilité plus faible de survenue de mortinaissances, car ces consultations offrent plus d’occasions de détecter et de prendre en charge d’éventuels problèmes. Ainsi en 2016, l’OMS a défini un nouveau modèle à huit CPN remplaçant le modèle de CPN recentrée qui était en cours. Le nombre de CPN élevé visant à réduire la morbidité et la mortalité maternelle et périnatale, nous avons donc été préoccupé d’apprécier l’influence du nombre de CPN sur le bien être maternel et périnatal dans notre environnement.
Objectifs : L’objectif de cette étude était d’analyser l’impact du nombre de CPN sur le devenir des grossesses dans le District de Santé de Maroua II. Plus spécifiquement, il s’agissait de décrire les caractéristiques socio-démographiques et reproductives des accouchées qui ont réalisé au plus trois CPN et de celles qui ont réalisé au moins quatre CPN, de rapporter l’influence des caractéristiques socio-démographiques et reproductives sur le nombre de CPN, de déterminer les caractéristiques de l’issue de la grossesse et d’identifier l’influence du nombre de CPN sur l’issue de l’accouchement.
Méthodologie : Une étude transversale analytique prospective a été conduite dans le District de Santé de Maroua II durant la période du 1er Janvier 2017 au 31 Mars 2017. La population cible était constituée de toutes les femmes qui ont accouché durant notre période d’étude. Les données ont été recueillies par l’étudiant, investigateur principal et documentées sur un questionnaire préétabli et pré-testé. L’analyse statistique a été faite à l’aide du logiciel Epi Info 7.1.4.0. Nous avons utilisé le test de chi2 pour apprécier l’homogénéité de la distribution dans le groupe à faible nombre de CPN (<4) et dans le groupe à fort nombre de CPN (≥4). Le rapport de cote (RC) avec son intervalle de confiance à 95% a été utilisé pour apprécier l’association entre les différentes variables. Toute différence était statistiquement significative lorsque la valeur-P < 0,05.
Résultats : Nous avons recruté 366 femmes dont 245 (66,94%) dans le groupe des accouchées qui avaient réalisé au plus trois CPN et 121 (33,06%) dans celui des femmes ayant bénéficié d’au moins quatre CPN.
L’âge variait de 14 à 45 ans avec une moyenne de 24,36±06,58 et ceci était similaire dans les deux groupes. Certaines variables étaient distribuées de manière homogène dans les deux groupes à savoir l’adolescence (30,20% pour CPN<4 contre 22,31% pour CPN≥4) et l’analphabétisme (33,47% pour CPN<4 contre 32,23% pour CPN≥4).
En analyse bivariée, les facteurs associés au risque de réaliser peu de CPN (<4) étaient : les conditions socioéconomiques défavorables (OR=1,77(1,03-3) ; p-value=0,03) et le début tardif (17-28 SA) de CPN (OR=1,57 (1,01-2,44) ; p-value=0,04).
L’issue de l’accouchement était similaire dans les deux groupes, à savoir le taux de césarienne (17,14% pour CPN<4 contre 12,40% pour CPN≥4), les dystocies mécaniques (76,73% pour CPN<4 contre 75,21% pour CPN≥4), les petits poids de naissance (2,86% pour CPN<4 contre 1,65% pour CPN≥4), et les décès néonatals (4,49% pour CPN<4 contre 2,48% pour CPN≥4).
Le nombre de CPN inférieur à quatre était associé à un risque plus élevé de survenue des pathologies fébriles péripartales (OR=7,27 (1,26-156,47) ; p-value=0,02), de l’hémorragie du post-partum (OR=1,64 (1,04-2,61) ; p-value=0,03) et de survenue de la mortinaissance (OR=4,27 (1,26-14,48) ; p-value=0,01).
Conclusion : Au vue de nos résultats, nous pouvons conclure que le nombre élevé de CPN entraine un devenir meilleur des grossesses dans le district de santé de Maroua II.
Mots clés:, impact, consultation prénatale, devenir, grossesse, Cameroun


********************************************************************************************