EFFETS D'UNE SUPPLEMENTATION EN EXTRAITS AQUEUX DE GINGEMBRE (Zingiber officinale) SUR LE PROFIL METABOLIQUE DES PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2

Doris Siliki Etah Victorine EKOUME BWEMBA
Medecine interne et spécialités, UNIVERSITE DE YAOUNDE I
June, 2017
 

Abstract

Contexte : Les effets de certaines plantes sur le métabolisme du glucose ont été et sont d’un intérêt certain dans le diabète de type 2. De celles-ci, Zingiber officinale, plante largement utilisée comme épice, est connue pour ses vertus hypoglycémiantes et hypolipémiante. Cependant, peu d’études ont été réalisées chez l’Homme et aucune n’a utilisé des méthodes de référence d’évaluation du métabolisme glucose.
Objectifs : Evaluer les effets d’une supplémentation en extraits de gingembre sur le profil métabolique des patients diabétiques de type 2.
Méthodes: Nous avons mené une étude quasi expérimentale de type essai clinique non randomisé à un seul bras du 11 Janvier 2017 au 20 Mai 2017. Etaient inclus dans notre étude, les patients diabétiques de type 2, suivis au Centre National d’Obésité sis à l’Hôpital Central de Yaoundé, ayant une HbA1c de 6% à 8%. L’intervention a consisté en l’ajout durant 6 semaines de 1,196 g d’extraits aqueux de gingembre par jour à leur traitement habituel. Les données recueillies concernaient tant l’identification et l’histoire du diabète, que les données cliniques et biologiques. Ces dernières concernaient notamment la sensibilité à l’insuline, mesurée par clamp euglycémique hyperinsulinémique, la glycémie veineuse après repas test, le dosage de l’HbA1c et le profil lipidique avant et après intervention. Des visites intermédiaires à J14 et à J30 pour l’appréciation de l’observance et d’éventuels effets secondaires ont été effectuées chez tous les participants. Le critère de jugement primaire était la variation de la sensibilité à l’insuline. Le seuil de significativité était fixé à 5%
Résultats: Au total, 10 patients ont été retenus dont 8 femmes. L’âge médian était de 53,0 [42,0-64,0] ans pour une durée médiane du diabète de 3,0[1,0-20,0] ans. A l’inclusion, le taux médian d’HbA1c était de 6,5[6,3-7,4]% et le poids médian était de 79,3[62,2-95,1] kg. A l’issu de l’intervention, on a noté une augmentation significative de la sensibilité à l’insuline de 42,37% (p=0,008). L’Aire Sous la Courbe du glucose variait de 717,33[680,41-855,11] mmol/l/120 min à 770,13[698,56-929,98] mmol/l/120 min p=0,79. Nous avons noté une baisse non significative avant et après intervention ; des triglycérides de 1,64[1,47-2,22] mmol/l à 1,26[0,91-1,84] mmol/l ; et du LDL cholestérol de 3,92 [3,07-5,07] mmol/l à 2,48 [1,45-4,03] mmol/l ; p˃0,05 et une augmentation non significative du HDL cholestérol de 1,26[0,81-1,90] mmol/l à 1,96[1,63-2,18] mmol/l ; p=0,09. Nous avons noté une hypoglycémie légère chez deux patients. Les fonctions hépatiques et rénales étaient normales avant et après intervention.
Conclusion : Le gingembre a des effets bénéfiques sur la sensibilité à l’insuline et les profils glycémiques et lipidiques. Il pourrait être considéré comme un complément utile dans la prise en charge du diabète de type 2.
Mots-clés : insulinosensibilité, profil glycémique, profil lipidique, Zingiber officinale.


********************************************************************************************