Evaluation de la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des schizophrènes à yaoundé

Nadège Clémentine NKENGUE NDJOMO
Chirurgie buccale, maxillo-faciale et parodontologie, Université de Yaoundé I
June, 2017
 

Abstract

Introduction : la schizophrénie est une psychose chronique délirante caractérisée par une perte de contact avec la réalité et une dissociation de la personnalité. Elle est fréquente dans notre milieu. Les personnes souffrant de schizophrénie sont vulnérables. Des récentes études ont montré que les schizophrènes sont prédisposés aux pathologies orales. Cependant aucune étude n’a été menée sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des schizophrènes au Cameroun d’où l’intérêt de notre étude.
Objectif : Évaluer la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des schizophrènes à Yaoundé.
Méthodologie : Nous avons mené une étude transversale descriptive à l’Hôpital Jamot de Yaoundé au service de psychiatrie. La période d’étude était de 03 mois allant du 13 février au 05 mai 2017. Étaient inclus dans cette étude, les patients schizophrènes fréquentant l’hôpital, suivi depuis plus de six mois, présentant une stabilité psychique et dépourvus de troubles cognitif sévères.
Résultats : Au total 86 patients dont 47 hommes et 39 femmes ont participé à cette étude avec un sex ratio de 1,2. L’ âge était compris entre 15 et 65 ans avec une moyenne de 36,6±13 ans.
Nous avons retrouvés un indice de plaque faible chez 65 patients, 70 présentaient des gingivites. Le test de corrélation de Pearson a démontré l’existence d’une relation entre l’âge et l’indice de plaque ; l’âge et l’indice gingival et, l’indice de plaque et l’indice gingival.
La prévalence de l’indice CAOD soit 3,87 était élevée. La carie avait une prévalence de 76,44% et les caries et gingivites était majoritaire soit 66 et 70 patients respectivement. La consommation d’alcool n’était pas négligeable, 36 de nos patients en consommaient ; 21 s’approvisionnaient en tabac tandis que 10 consommaient des drogues illicites.
Les résultats du SF-36 ressortaient un résumé du score physique de 53,57. Le score mental était de 46,57. Les habitudes alimentaires ne variaient pas beaucoup. Selon les scores obtenus du GOHAI(General Oral Assessment Health Index) 39 patients avaient une mauvaise qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire, 38 une qualité de vie moyenne et 09 seulement avaient une bonne.
Conclusion : Au terme de notre étude, il ressortait que la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des schizophrènes était mauvaise dans notre communauté.

Mots clés : schizophrènes;qualité de vie; santé bucco-dentaire; Cameroun.


********************************************************************************************