Profil épidémiologique des dermatoses immuno-allergiques rencontrées à Yaoundé: étude rétrospective sur 5 ans (2011-2015)

Bruno FADANKA ZABI (fazab_fasa@yahoo.fr)
Médecine interne et spécialités, Université de Yaoundé I
June, 2017
 

Abstract

Introduction : Les dermatoses immuno-allergiques (DIA) sont un ensemble nosologique qui associe les dermatoses spongiformes et les dermatoses des états d’hypersensibilité. La dermatologie africaine est encore dominée par la pathologie infectieuse. Cependant depuis une quinzaine d'années on observe l’émergence surtout en zone urbaine, des dermatoses telles que les eczémas jadis qualifiées de «pathologies des pays du Nord». La fréquence de ces affections reste très peu connue dans notre pays.
Objectif : L’étude visait à déterminer le profil épidémiologique des DIA rencontrées en consultation de dermatologie à Yaoundé.
Méthodologie : Il s’agissait d’une étude descriptive et rétrospective sur une période de 05 ans allant du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2015. Elle s’est déroulée dans l’unité de dermatologie de six formations sanitaires de la ville de Yaoundé. Les données ont été recueillies à partir des registres de consultation des patients à l’aide d’une fiche de collecte. Etaient inclus, les patients consultant pour la première fois un dermatologue donné, chez qui le diagnostic de l’une des DIA a été retenu sur la base d’un examen clinique. Les patients ayant un diagnostic autre qu’une DIA. Les données ont été intégrées et analysées par des méthodes de statistiques descriptives et analytiques en utilisant les logiciels Cs pro6.0 et SPSS 21.0 (Statistical Package for Social Sciences). Le test de Student et l’analyse de variances à un facteur (ANOVA) nous ont permis de comparer les moyennes. Une valeur p < 0,05 était considérée comme statistiquement significative.
Résultats : Les patients consultant pour DIA à Yaoundé étaient le plus souvent des sujets de sexe féminin (63,9%), la tranche d’âge la plus représentée était celle allant de 0 à 9 ans (26,2%).
La prévalence des DIA chez les patients en consultation de dermatologie à Yaoundé était de 23,6% (7077/30029). Par ailleurs, 34,8% (2196/6306) des enfants consultaient pour DIA contre 20,6% (4881/23723) des adultes.
La prévalence des différentes DIA en consultation de dermatologie était répartie comme suit : eczéma de contact 8,1%, prurigo 6,1%, urticaire 3,6%, dermatite atopique 3,5%, lichen plan cutané 1,8%, toxidermies 0,6%. Le prurigo était la DIA la plus rencontrée chez les patients VIH positifs connus (73,2%). Sa prévalence a significativement augmenté chez l’enfant (p = 0,01), elle passée de 10,3% en 2011 à 15% en 2015. En cinq ans, la prévalence globale des DIA chez l’enfant a augmenté de manière significative (p<0,001), elle est passée de 31,1% (343/1103) en 2011 à 38,9% (582/1496) en 2015.
Conclusion : Les DIA constituent une part importante des consultations de dermatologie à Yaoundé (23,6%). Elles ont augmenté significativement en 5 ans chez l’enfant.

Mots-clés : dermatoses immuno-allergiques, consultation, dermatologie, Yaoundé.


********************************************************************************************