Profil épidémio-clinique des patients admis en réanimation dans deux hôpitaux de la ville de Yaoundé

Jean Parfait AMBASSA (jpambassa@gmail.com)
Chirurgie et Spécialités / Anesthésie-Réanimation, Université de Yaoundé I
June, 2017
 

Abstract

Introduction : La réanimation est une discipline médicale permettant de prendre en charge des patients présentant ou susceptibles de présenter une ou plusieurs défaillances viscérales aigües. On distingue trois types d’urgence : extrême urgence, situation de menace vitale immédiate et les premières urgences. L’admission en réanimation répond aux préoccupations permettant une intervention rationnelle. La prise en charge en réanimation est très coûteuse et le taux de mortalité reste très élevé en Afrique. L’objectif de notre étude était de déterminer le profil épidémio-clinique des patients admis dans les services de réanimation de l’Hôpital Central de Yaoundé et de l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé.
Méthodologie : Une étude transversale analytique a été menée du 3 janvier au 28 mars 2017 dans les services d’anesthésie et réanimation de l’Hôpital Central de Yaoundé et de l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé. Etait inclus tout patient hospitalisé en réanimation, au dossier médical complet et ayant donné son consentement éclairé. L’échantillonnage était consécutif et non exhaustif. Les informations étaient collectées à l’aide d’une fiche technique préétablie. Elles concernaient l’âge, le sexe, le motif d’hospitalisation, les antécédents des patients, la structure de provenance, le mode d’admission, les examens complémentaires, le traitement reçu, la durée d’hospitalisation et l’évolution. Les données étaient analysées à partir du logiciel Epi info version 3.5.4 et Microsoft Office Excel 2013. Les paramètres utilisés étaient la moyenne, l’écart-type et le pourcentage. Une valeur-P inférieure à 0,05 était considérée comme statiquement significative.
Résultats : Le sexe féminin était le plus représenté, l’âge moyen était de 35,1 ± 17,7 ans. Les patients provenaient du bloc opératoire à 68,1%. L’HTA était l’antécédent médical le plus retrouvé (51,7%). L’hémogramme était l’examen biologique le plus réalisé chez 98,3% des cas, suivi du bilan rénal (80%), le scanner était l’examen morphologique le plus réalisé (14,9% des patients). La prise en charge post-opératoire était le principal motif d’admission suivi des pathologies neurologiques (14,1%). L’antalgique était prescrit chez 92,2% des patients, l’antibiotique était prescrit chez 86,4% et 79,1% des patients recevaient l’héparine de bas poids moléculaire. La durée d’hospitalisation était de 4,6 jours. Le taux de mortalité était de 19,6%.
Conclusion : Le sexe féminin était prédominant, l’admission des patients en réanimation était principalement secondaire, la prise en charge post-opératoire était le motif d’admission le plus retrouvé, l’évolution était marqué par le transfert vers d’autres services avec une mortalité de 19,6%.
Mots clés : Epidémiologie – Admission – Mortalité – Réanimation – Cameroun.


********************************************************************************************