ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES DE L'ANTIBIOPROPHYLAXIE EN CHIRURGIE PEDIATRIQUE DANS DEUX HOPITAUX DE YAOUNDE

Joël MVIENA NGUE (joelmviena92@gmail.com)
CHIRURGIE ET SPECIALITES, UNIVERSITE DE YAOUNDE I
June, 2017
 

Abstract

Introduction : L’antibioprophylaxie chirurgicale est l’administration d’antibiotiques juste avant l’acte opératoire, chez un patient préalablement non infecté. Elle a pour but de réduire la fréquence des infections du site opératoire en s’opposant à la prolifération bactérienne. L’antibioprophylaxie chirurgicale doit s’adresser à une cible bactérienne définie, reconnue comme la plus fréquemment en cause. Elle doit toujours précéder l’intervention dans un délai d’environ 30 minutes, elle doit être brève, limitée le plus souvent à la période opératoire, parfois à 24 heures et exceptionnellement à 48 heures. Ces principes doivent être respectés pour prévenir la survenue de complications post-opératoires à court et à long terme dues à des protocoles inadéquats. En Afrique en général et au Cameroun en particulier, la pratique de l’antibioprophylaxie en chirurgie pédiatrique reste mal connue. Quelles sont donc les pratiques concernant l’antibioprophylaxie en chirurgie pédiatrique en milieu camerounais? L’objectif de notre travail était de décrire les pratiques de l’antibioprophylaxie en chirurgie pédiatrique dans la ville de Yaoundé.
Méthodologie : Il s’agissait d’une étude longitudinale descriptive qui s’est déroulée en 2 phases : une phase rétrospective et une phase prospective. Le volet rétrospectif concernait les enfants opérés de 2013 à 2016, concernant le volet prospectif, le recrutement s’est étalé sur quatre mois, du 1er Janvier 2017 au 30 Avril 2017. L’échantillonnage était consécutif. Etait inclus dans l’étude tout enfant âgé de 0 à 15 ans pris en charge pour chirurgie programmée avec une fiche d’anesthésie et un dossier médical complets et dont les parents avaient donné leur consentement éclairé. Les informations étaient collectées à l’aide d’une fiche technique. Elles concernaient l’identification du patient, l’indication opératoire et la spécialité chirurgicale, le score ASA et la classification d’Altemeier, le nom des antibiotiques administrés, le délai d’administration de la première injection, leur posologie et la durée totale d’administration. Les données étaient analysées à partir du logiciel Epi info version 3.5.4 et Microsoft Office Excel 2013. Les paramètres utilisés étaient la moyenne, la médiane et l’écart-type.
Résultats : Trois cent six (306) enfants étaient inclus. L’âge moyen était de 45,7 ± 42,8 mois et le sexe-ratio de 2,9. Les patients étaient classés ASA 1 dans 72,9% des cas et Altemeier 1 dans 67,3% des cas. Les pathologies urologiques étaient les plus fréquentes (35,3%) et l’amygdalectomie, l’indication opératoire prédominante (17,6%). La durée moyenne des interventions chirurgicales était de 63,6 ± 40 min. Aussi bien au bloc opératoire qu’en post-opératoire, l’amoxicilline-acide clavulanique était l’antibiotique le plus utilisé. Notre échantillon recevait un seul antibiotique tout au long de la prise en charge chirurgicale dans 51,3% des cas. Le délai moyen d’administration de la première injection des antibiotiques était de 28,8 ± 4,5 min avant l’incision chirurgicale et la durée moyenne d’administration des antibiotiques était de 7,4 ± 4,5 jours. Des complications post-opératoires étaient observées dans 6,2% des cas avec la fièvre qui prédominait (5%).
Conclusion : Il y’avait une prédominance du petit enfant de sexe masculin âgé de 25 à 72 mois en chirurgie pédiatrique. Les pathologies urologiques étaient les plus fréquentes et l’amygdalectomie l’indication opératoire prédominante. L’amoxicilline-acide clavulanique était l’antibiotique le plus utilisé. Le délai moyen d’administration de la première injection des antibiotiques était de 28,8 ± 4,5 min avant l’incision chirurgicale. La durée moyenne d’administration des antibiotiques était supérieure aux recommandations standards avec des extrêmes de 1 et de 21 jours. L’harmonisation des pratiques de l’antibioprophylaxie chirurgicale en Pédiatrie et le respect de ses principes demeurent un défi à relever en milieu Camerounais. Nous recommandons ainsi aux praticiens Camerounais le respect des principes de l’antibioprophylaxie chirurgicale en pédiatrie et l’élaboration de protocoles en fonction des conditions de notre environnement et de l’écologie bactérienne locale.
Mots-clés : Antibioprophylaxie chirurgicale, Chirurgie pédiatrique.


********************************************************************************************