Effets d’une alimentation hypocalorique stricte sur le profil métabolique des patients diabétiques de type 2 nouvellement diagnostiqués

Claude Sandra Raïssa ABOMO
Médecine interne et spécialités, Université de Yaoundé 1
June, 2017
 

Abstract

Contexte : Les mesures hygiéno-diététiques représentent la première et la plus importante étape dans la prise en charge des patients atteints de diabète de type 2. La thérapie nutritionnelle se fonde sur le principe de l’alimentation saine et équilibrée. Il a été récemment suggéré que le régime hypocalorique strict (VLCD) pourrait induire une rémission du diabète de type 2. Cependant, les mécanismes restent mal connus et l’efficacité chez les diabétiques de type 2 nouvellement diagnostiqués n’a pas été testé.

Objectif : Notre objectif principal était d’évaluer les effets d'une alimentation hypocalorique stricte sur le profil métabolique dans une population de patients diabétiques de type 2 récemment diagnostiqués.

Méthode: Nous avons mené un essai clinique non randomisé à un seul bras, ouvert. Notre échantillon était composé de 12 patients diabétiques nouvellement diagnostiqués, naïf de tout traitement avec une HbA1C entre 6,5% et 9%. L’intervention consistait à la mise des participants sous une alimentation hypocalorique stricte (600kcal/jour) pendant 08 semaines sans traitement pharmacologique. Les adaptations étaient effectuées en fonction des aires culturelles. Le critère de jugement primaire était la variation de la sensibilité à l’insuline avant et après l’intervention. Chaque participant inclus bénéficiait des explorations suivantes avant et à la fin de l’intervention : la mesure de la masse et de la composition corporelles, le clamp euglycémique hyperinsulinémique pour évaluer la sensibilité à l’insuline, une tomodensitométrie abdominale pour l’évaluation des graisses sous cutanées et viscérales, le repas test avec mesure de la glycémie veineuse et dosage du peptide C pour l’évaluation de la sécrétion de l’insuline, le profil lipidique, la créatinémie, ALAT et le dosage de l’HbA1C. Les effets secondaires ont été recherchés à J14, J45 et J60 du suivi.

Résultats: Au total, 12 patients inclus et mis sous alimentation hypocalorique stricte pendant 08 semaines. La médiane d’âge de notre population était de 52,0[43,5-56,3] ans. Le taux médian d’HbA1C à l’inclusion était de 7,3[6,6-8,4]% avec un poids médian de 91,7[79,6-99,9] kg. A l’issue de l’intervention, le poids a varié de - 7,7 Kg soit une diminution de 8,4% (p= 0,002) avec une baisse significative de la masse grasse de - 4,2 Kg (p=0,002) et une baisse significative de la graisse sous cutanée de -148 cm² (p=0,021) et de la graisse viscérale de -17cm² (p=0,011). L’alimentation hypocalorique stricte a entrainé une diminution de la glycémie à jeun de 0,38g/l soit –27% (p= 0,034) avec une tendance non significative à la baisse des LDL-C (-3,1%) et des triglycérides (-11,3%). La sensibilité à l’insuline a augmenté de 47,9% (p= 0,007) et de 48,0% (p=0,008) pour une sensibilité ajustée à la masse maigre.

Conclusion: Au sein d’une population de diabétiques de type 2 nouvellement diagnostiqués, le régime hypocalorique strict à 600kcal sur 08 semaines en monothérapie a permis une réduction pondérale de 8,39%, un contrôle glycémique optimal qui pourrait s’expliquer par l’amélioration importante de la sensibilité à l’insuline.


********************************************************************************************