Association entre la parodontite et la fonction pulmonaire dans un centre hospitalier à Yaoundé

Patricia Valérie NGOUFACK OKIOBE (patricia.ngouf@yahoo.fr)
Chirurgie buccale, maxillo-faciale et parodontologie, Université de Yaoundé I
June, 2017
 

Abstract

Introduction :

La maladie parodontale est l’une des deux pathologies orales majeures qui affectent les populations humaines dans le monde avec des prévalences élevées. Les pathogènes parodontaux et leurs produits, ainsi que les médiateurs inflammatoires fabriqués de façon chronique au cours d’une parodontite peuvent se retrouver dans la circulation sanguine et contribuer au développement de diverses pathologies ou états systémiques, notamment respiratoires. Peu d’études ont évalué l’association entre la parodontite et la fonction pulmonaire. Par ailleurs, nous n’avons retrouvé aucune étude portant sur cette association en Afrique subsaharienne et en particulier en contexte camerounais.

Objectif :

Rechercher l’association entre la parodontite et la fonction pulmonaire chez les sujets âgés d’au moins 21 ans.

Méthodologie :

Il s’agissait d’une étude transversale comparative. Elle s’est déroulée sur une période de 04 mois allant du 16 janvier 2017 au 10 mai 2017 au Cabinet Dentaire de Djoungolo. La parodontite a été définie selon les critères du Center for Disease Control-American Academy of Periodontology (CDC-AAP). Les équations de référence du Global Lung Initiative 2012 ont été utilisées pour le calcul des valeurs prédites du volume expiratoire maximal à la 1ère seconde (VEMS) et de la capacité vitale forcée (CVF). Les données collectées ont été analysées avec le logiciel IBM SPSS 20.0. La régression logistique a été utilisée pour rechercher l’association entre la parodontite et la fonction pulmonaire et une différence était considérée statistiquement significative si p < 0,05.

Résultats :

Deux cent vingt-deux participants au total ont été retenus dans notre étude. Cent seize sujets (54,3 % de sexe masculin) et 106 autres (41,1 % de sexe masculin) ont été respectivement inclus dans le groupe de patients ayant la parodontite et dans le groupe de patients n’ayant pas cette affection. L’âge moyen du groupe de patients atteints de parodontite était de 34,18 ± 12,26 ans et de 31, 84 ± 8,45 ans pour le groupe de patients indemnes de parodontite (p = 0,519). Le rapport VEMS/CVF était plus faible chez les sujets avec parodontite (0,85 contre 0,87, p = 0,016). Le syndrome restrictif était plus retrouvé chez les patients indemnes de parodontite (17 sujets contre 09 sujets ; p = 0,055). Après analyse multivariée, le rapport VEMS/CVF bas était le seul facteur indépendamment associé à la parodontite avec un odds ratio (OR) ajusté de 1,05 (IC à 95 % : 1,00 – 1,11).

Conclusion :

Une faible valeur du rapport VEMS/CVF est associée de façon indépendante à la parodontite mais paradoxalement, l’absence de parodontite semble être associée à un TVR.

Mots clés : Parodontite, fonction pulmonaire, spirométrie


********************************************************************************************