PRISE EN CHARGE DES FRACTURES DU PILON TIBIAL A YAOUNDE

Cédrick YINDA NGUE
Chirurgie et spécialités, Université de Yaoundé I
June, 2018
 

Abstract

INTRODUCTION : La prise en charge des fractures du pilon tibial, demeure un défi pour les chirurgiens orthopédistes en sorte que malgré un traitement bien conduit, le taux de survenue des complications est élevé. Le traitement définitif est majoritairement chirurgical. Toute fois la technique utilisée n’est pas standard elle varie entre ; la fixation externe, la fixation interne (plaque vissée, l’enclouage centromédullaire) et l’ostéosynthèse miniinvasive. Les données relevant du traitement de cette lésion dans notre contexte restent non satisfaisantes.
OBJECTIF : Il était de décrire les résultats de la prise en charge des fractures du pilon tibial à travers une description des aspects cliniques, des modalités thérapeutiques, et l’évaluation des résultats du traitement à Yaoundé.
METHODOLOGIE : Il s’agissait d’une étude transversale à visée analytique dans les services de chirurgie orthopédique de l’Hôpital central, Hôpital Général, le Centre de Urgences, le Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées dans la ville de Yaoundé sur une période de 8 ans (2010-2017). La durée de l’étude était de 7 mois allant d’octobre 2017 à mai 2018. L’échantillonnage était exhaustif et consécutif. Dans les dossiers des patients qui avaient une fracture du pilon tibial nous avons relevé les données cliniques, les modalités thérapeutiques ; puis les patients ont été contactés et réévalués. Nous avons relevé la mobilité de la cheville, le score fonctionnel, les complications sur une fiche technique. Les données ont été traitées et analysées avec les logiciels Epi Data 3.1, Epi data Analysis 2.2, Stata 11. Le test exact de Fischer ou du chi2 a été utilisé pour calculer la force du lien et la valeur p≤0,05 était considérée significative.
RESULTATS : Nous avons colligé 32 cas de fractures du pilon tibial à prédominance masculine avec un sexe ratio de 1,4 et une moyenne d’âge de 40,5 ans +/- 15. Les étiologies les plus fréquentes étaient les traumatismes à hautes énergies 22 (68,8%), qui présentaient majoritairement les fractures ouvertes 19 (59,4%). Selon la classification de l’AO/OTA les fractures de type C étaient majoritaire 19 (59,4%). Le traitement chirurgical était dominant 30 (93,8%) avec le fixateur externe comme technique de prédilection 15 (46,9%) et l’ORIF 13 (40,6%) dans un délai moyen de 5 jours après l’admission. La voie d’abord médiale était la plus pratiquée 11 (34,4%) ce qui nous a offert une qualité de réduction satisfaisante chez 14 patients (75,2%). Nous avons revu les patients à un délai moyen de 58 mois après l’opération ; le score fonctionnel d’Olerud et Molander était favorable chez 28 (87,5%), la mobilité de la cheville était satisfaisante chez 16 (50%) avec un taux d’infection de 43,8% et 8 (25%) problèmes de consolidation. Ceci a permis le retour au travail de 24 patients. Selon la technique utilisée, le fixateur externe avait de meilleurs résultats sur la mobilité, le score fonctionnel (p=0,0138) et l’infection (p=0,0034). Les fractures ouvertes avaient un taux d’infection élevé, mais ce taux était plus faible chez les patients opérés dans les 48h après l’admission (p=0,134) que chez ceux opérés tardivement. La voie d’abord latérale avait une meilleure mobilité de la cheville que la voie médiale (p=0,015) et un taux d’infection plus bas (p=0,33).
CONCLUSION : les fractures du pilon tibial sont les lésions de l’adulte jeune survenant majoritairement au cours des traumatismes à haute énergie (AVP, CLE) entrainant des fractures ouvertes et les fractures de type C selon la classification de l’AO/OTA sont dominantes. La prise en charge chirurgicale par fixateur externe dans de courts délais permet d’obtenir de résultats fonctionnels et une mobilité satisfaisante malgré le taux élevé de complications. Est-il donc pertinent d’améliorer la qualité de la prise en charge afin de limiter la survenue des complications.


********************************************************************************************