Essai d'amélioration du compte rendu de panoramique dentaire à Yaoundé

Prosper Aimé SEME NTOMBA (semeaime@yahoo.fr)
Médecine Bucco-dentaire, Yaoundé I
June, 2018
 

Abstract

INTRODUCTION. Aussi bien en milieu hospitalier qu’en pratique privée, nous sommes amenés chaque jour à analyser un Orthopantomogramme (OPT). Cet examen permet l’observation rapide de toute la sphère bucco-dentaire et permet le plus souvent de confirmer l’existence d’une pathologie clinique ou d’en préciser les contours et la nature. Il arrive aussi qu’il soit le seul élément de découverte d’une situation pathologique ignorée jusque-là.
Et comme tout examen radiologique, il est souvent accompagné d’un compte rendu qui est un rapport médical obligatoirement remis au patient, un véritable transfert d’informations. Permettant ainsi une bonne communication entre le radiologue d’une part et le médecin demandeur d’autre part et, ce dernier suit un canevas ayant fait l’Object des recommandations en 2009.
Cependant, en pratique courante, il existe une grande disparité entre les informations figurantes dans ces recommandations et l’attitude pratique des radiologues se répercutant ainsi dans la qualité des soins Bucco-Dentaire en cabinet.
Bien que le Compte Rendu de Panoramique Dentaire (CRPD) réponde à certaines normes on retrouve en pratique dans les centres d’imagerie médicale, une grande disparité dans le contenu des CRPD réalisés et, un défaut de conformité avec ces normes.
OBJECTIFS. L’objectif était d’améliorer la qualité des Comptes Rendus de Panoramique Dentaire à Yaoundé.
MATERIEL ET METHODE. Pour cela, nous avions réalisé une étude expérimentale de type essai avec 3 populations d’étude : les CRPD, les demandeurs de panoramiques dentaires et les prescripteurs. Pour chaque sous-groupe de la population d’étude, nous avons procédé à un échantillonnage consécutif et non probabiliste.
Les variables étudiées étaient la qualité des CRPD ; les attentes et la satisfaction des demandeurs, ainsi que le niveau de connaissance théorique des radiologues en matière de CRPD. Les données recueillies ont été analysées à l’aide du logiciel SPSS version 23. Les moyennes ont été calculées pour chaque variable et ont été comparées avant et après l’intervention. L’intervention a consisté en un atelier de sensibilisation des radiologues et résidents avec introduction d’un nouveau modèle de CRPD servant d’aide-mémoire pour l’application de ces recommandations. Les test t de Student et de Levene’s ont été utilisés pour la comparaison des moyennes et variances.

RESULTATS. Cinquante-sept CRPD ont été recrutés avant l’intervention et 56 CRPD le mois suivant l’introduction du nouveau modèle de CRPD. En début d’étude, le score moyen pour l’ensemble des CRPD était de 8,72 /13 puis de 11,71/13 après l’intervention. Le score moyen obtenu avant l’intervention n’était pas différent en fonction de la qualification de l’opérateur.
Cinquante-quatre demandeurs ont été recrutés avant l’intervention et 43 après. Ils étaient soit médecins bucco-dentaires soit étudiants d’année clinique (à 82 %) soit assistants dentaires. Le score moyen de connaissances des attentes des demandeurs en matière de CRPD était de 11/13. Pour leur satisfaction nous avons obtenu un score moyen de satisfaction de 2,44/6 avant l’intervention et de 3,5/6 après l’intervention.
Avant et après l’intervention, nous avons recruté au total 10 radiologues et 4 résidents. Le score moyen de connaissances théoriques des radiologues conformément aux recommandations du Dr Hervé LECLET était de 8,7/13 avant l’intervention et de 11 /13 après intervention.
CONCLUSION. Au terme de cette étude nous concluons que l’intervention a permis d’améliorer la qualité des CRPD, les connaissances théoriques des radiologues, l’introduction d’un nouveau modèle de compte rendu et le niveau de satisfaction des demandeurs.


********************************************************************************************